Souvenir français en appelle aux bonnes volontés

L'assemblée générale du comité local du Souvenir français présidé par Jean-Louis Miquel s'est déroulée en présence du maire Patrick Dapot, de l'adjointe aux associations Nadia Nuffer, de Jean-Louis Beziat, délégué général de l'Aude, Gérard Collin, chargé de mission, Guy Darras, président d'honneur et fondateur du comité local, Guy Flamand, président des anciens combattants et de nombreux adhérents dont deux scolaires, Lukas et Nicolas. 

Appel aux bonnes volontés!
«Le Souvenir français est une association nationale reconnue d'utilité publique, créée en 1871 en Alsace occupée. Elle a pour vocation de veiller à la transmission de la mémoire de ceux qui sont morts pour la France, perpétuer leur souvenir et transmettre l'héritage aux générations futures». En quelques mots, le président, a rappelé la mission du Souvenir français. Et d'ajouter que l'association répertorie, remet en état et entretient les tombes en déshérence, comme celle du soldat Matignon à Thézan - le recensement se poursuivra cette année - et des monuments aux morts. Et en 2015/16, celui du village en a bénéficié. La zone sacrée a été refaite, le monument a été entièrement nettoyé, le nom de Barthélémy Dumas, un soldat manquant a été rajouté ainsi que toutes les lettres redorées et le soldat qui domine le monument a été nettoyé permettant de découvrir qu'il était en fait, en marbre blanc recouvert de peinture servant au balisage des routes. L'an dernier comme cette année, le comité participera aux cérémonies commémoratives au village et alentours mais aussi à la messe en hommage au maréchal Juin et aux soldats du corps expéditionnaire français en Italie le 31 janvier. Le président forme aussi l'espoir d'enregistrer encore davantage de jeunes et de bonnes volontés pour transmettre la mémoire afin de répondre à la devise de l'association: «A nous le souvenir, à eux l'immortalité». 

Sur le plan financier, le comité affiche un solde positif grâce aux cotisations des 75 adhérents  (plus 11 scolaires accueillis gracieusement) et à la subvention municipale. Pour la 1ère fois, le comité de Thézan accueillait Jean-Louis Beziat.  «Il est important de pérenniser la mémoire de ceux qui sont inscrits sur les monuments aux morts» a souligné ce dernier ajoutant que le Souvenir français accomplit ses missions grâce aux comités locaux. «Le comité de Thézan porte haut les couleurs du Souvenir français» a-t-il conclu. Le maire a salué le travail réalisé par le comité thézanais. «Merci et félicitations au président et aux bénévoles qui travaillent sans relâche, grâce à vous, le monument aux morts est superbe» a-t-il constaté.. 

Médailles et diplômes
L'assemblée s'est poursuivie par une conférence et une vidéo expliquant le 8 mai 1945 et la signature du traité de Berlin par 24 témoins suite à la capitulation générale et sans condition de l'Allemagne. 

A l'issue de la réunion, Jean-Louis Beziat a remis médailles et diplômes. Patrick Dapot a reçu le diplôme d'honneur du Souvenir français en reconnaissance de son soutien à l'association. Odile et Philippe Bert ont reçu la médaille d'argent pour services rendus et Monique Miquel, la médaille de vermeil. La cérémonie qui s'est déroulée en présence de José Monestier, porte-drapeaux de la section cheminots de Narbonne et  l'un des cinquante porte-drapeaux du Souvenir français au niveau national. 

 


 RETOUR AU SOMMAIRE DES ARTICLES

  

 img2.gif

 

  RETOUR AU MENU PRINCIPAL