L'ONF travaille pour la sécurité incendie

Installé depuis une quinzaine d'années au villlage, l'ONF (Office national des Forêts) contribue à la sécurité des bois et pinèdes qui entourent le territoire communal et au-delà. Cette tâche est confiée aux salariés du dispositif  APFM (Auxilliaires de Protection  de la Forêt méditerranéenne) du site de Thézan qui ont le statut d'ouvriers forestiers de l'ONF et sont régis par les conventions et règlement afférents au personnel ouvrier de l'Office National des Forêts de la Direction Territoriale Méditerranée. 

Le pôle DFCI 11/66 (Défense de la Forêt  Contre les Incendies) a subi une petite révolution en 2015 avec la création de deux nouvelles équipes APFM, une dans l' Aude et l'autre dans les Pyrénées Orientales. Avec cette création, l'effectif de la base de Thézan est donc passé à seize personnes réparties en deux équipes. Du matériel supplémentaire a été acheté afin de travailler dans les meilleures conditions possibles. Les actions principales de ces équipes sont liées aux brûlages dirigés pour la préparation de chantiers et leur réalisation ainsi que les patrouilles estivales pour lesquelles trois emplois saisonniers ont été recrutés afin de satisfaire aux six patrouilles du guet armé. Mais majoritairement, leur mission est axée sur les travaux de prévention tels que les débroussaillements. Ceux-ci ont été effectués en priorité sur les massifs de Fontfroide et de Pinèdes-Crémades sur une large bande de sécurité et en bordures de pistes. Un travail énorme qui a également permis de mettre au jour nombre de murets en pierres sèches ignorés et recouverts depuis des lustres par la végétation. Des travaux qu'a découvert le maire Patrick Dapot lors d'une tournée sur le territoire communal il y a quelques jours en compagnie de Patrick Valette, responsable du pôle DFCI 11/66, Nicolas Topin, chargé des DFCI DDTM 11/ SUEDT, Daniel Noguero, responsable de la base APFM de Thézan et son adjoint, Nicolas Cayrol. 

Un coût important
Sur le plan financier, cette 2ème équipe et l'investissement en matériel s'élève à 350 000 € pour le fonctionnement comprenant les salaires, les équipements des personnels, les loyers, aménagements de la base, petit matériels et autres fournitures. Pour l'ensemble du département de l'Aude, la somme totale dévolue pour le fonctionnement de l'ensemble de la mission APFM s'élève à plus de 800 000 € par an. En investissement, l'Etat participe à hauteur de 440 000  € pour chacun des deux départements permettant l'achat de nouveaux véhicules pour les patrouilles et le transports de personnels ainsi que l'acquisition de trois engins mutualisés avec le département des Pyrénées orientales... Le prix à payer pour la sécurité.


A la vigie, haut lieu de surveillance des pinèdes, bois et garrigues du secteur 


La pinède a été débroussaillée et nettoyée 

 


 RETOUR AU SOMMAIRE DES ARTICLES

  

 img2.gif

 

  RETOUR AU MENU PRINCIPAL