Alice Mouls, une merveilleuse centenaire !

En un siècle, la doyenne de Thézan a suivi avec plaisir ou inquiétude l'évolution du village où elle a toujours vécu.
"Je vais tout vous dire! Je m'appelle Alice, Jeanne, Victorine, en l'honneur de ma grand mère et je suis née à Thézan le 24 janvier 1921 à 10 h du matin" annonce d'entrée Alice Mouls, née Biscans avec un sourire malicieux. Elle a toujours suivi avec intérêt l'évolution de son village... "Même s'il n'y a plus beaucoup de Thézanais d'origine" ajoute-t-elle. Elle aime Thézan. Elle y a été élevée par ses parents, sa grand-mère et elle y a aussi rencontré Maurice Mouls, son futur mari, lui aussi Thézanais. Ils se sont mariés en 1946 et deux filles sont venues agrandir leur foyer: Hélène et Monique qui leur donneront trois petits-enfants Odile, Régis et Véronique et sept arrière-petits-enfants. Épouse de viticulteur et femme au foyer très active, elle allait aussi travailler à la vigne, participait aux vendanges et a fréquenté de nombreuses années au club de peinture de la FJEP au côté de Josette Cassignac. Elle a toujours une excellente mémoire pour parler des bons et moins bons moments de sa vie mais le souvenir qui lui a laissé une marque indélébile a été la réquisition de la maison de ses parents par les Allemands en 1941 dont elle parle encore aujourd'hui avec une émotion encore teintée de peur.

Une belle centenaire
L'anniversaire d'Alice ce dimanche a été célébré en respectant les règles sanitaires. Mais cela n'a rien enlevé à son caractère jovial et au sourire qui s'affiche en permanence sur son visage à peine ridé qui fait fi des années. "Je ne suis jamais malade, je suis arrivée à 100 ans et je ne sens pas l'âge que j'ai. J'ai l'impression d'en avoir 80!" affirme Alice avec beaucoup d'humour. On la croit aisément car malgré un petite perte d'autonomie suite à une chute, elle monte encore à l'étage pour dormir, fait sa cuisine, sa vaisselle. Et si une perte partielle de la vision ne lui permet plus de lire et écrire aisément, grâce à une tablette avec des caractères adaptés à sa vue, elle continue les jeux de lettres...Et elle a cette chance que ses deux filles habitent le village, Monique vit même avec son époux dans la même bâtisse et a toujours l'oeil sur sa maman, plus encore depuis le décès de Maurice en octobre 2017 après 71 ans de vie commune. Aux fleurs, cartes de souhaits et superbe gâteau apporté par son petit neveu se sont ajoutés la médaille de la ville et un magnifique bouquet réalisé par la fleuriste de Douzens remis par Christine Ramon, conseillère municipale au nom de la mairie. Une attention qui a beaucoup ému Alice qui ne s'attendait à cet honneur. Nous aussi, nous souhaitons un bon anniversaire à cette merveilleuse centenaire!  

 

Janvier 2021

 RETOUR AU SOMMAIRE DES ARTICLES 

   

  RETOUR AU MENU PRINCIPAL

 

Nombre total de visites depuis 2003