Une cérémonie rapidement menée

La cérémonie commémorative du 8-Mai 1945 a été rapidement menée pour cause de conditions météorologiques déplorables. Le cortège n'a pas attendu pour se rendre au monument aux Morts pour le dépôt de gerbe effectué par le maire Patrick Dapot et  Michel Rigaux, vice-président de la section locale des anciens Combattants. La minute de silence a été respectée et l'hymne national a retenti, mettant fin à la cérémonie officielle. 

Car, en raison de la pluie battante, le maire Patrick Dapot a pris la décision de lire le message de Jean-Marc Todeschini, secrétaire d'Etat chargé des anciens Combattants et de la Mémoire, dans la salle toute proche où était servi le vin d'honneur. Un message rappelant que l'Europe libre est née le 8 mai 1945. «La lutte fut aussi menée de l'intérieur dans l'ombre de la clandestinité et de la répression nazie. Ces hommes et ces femmes ordinaires ont choisi la résistance parce qu'ils étaient convaincus au fond d'eux-mêmes des valeurs qu'ils portaient». Le 27 mai 2015, certains d'entre eux, Pierre Brosselette, Geneviève De Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillion et Jean Zay entraient au Panthéon, rendant ainsi hommage à tous les résistants. Et le meilleur garant de la mémoire reste qu' «il ne faut pas cesser de visiter et d'arpenter ces lieux qui nous rappellent aussi que de toutes ces souffrances et de tous ces courages est née l'Europe libre et en paix. Un héritage dont nous devons rester les gardiens vigilants». 

 


 RETOUR AU SOMMAIRE DES ARTICLES

  

 img2.gif

 

  RETOUR AU MENU PRINCIPAL