La pinède de Montagut fait peau neuve pour sa sécurité

Depuis deux ans, la municipalité a mis en place un plan de travaux de défense forêt contre l'incendie (DFCI) dans la pinède de Montagut dans la but de créer une zone de protection pour le village. Il faut souligner que les propriétaires privés ont obligation de débroussaillage au-delà de 50 m autour de leur habitation... Ainsi en 2009, 3 ha ont été remis en état et cette année, 3 ha étaient au programme. Ces travaux ont été réalisés par les ouvriers forestiers de l'ONF (Office national des forêts) qui a pignon sur rue au village, sous la conduite de Lionel Bernardi, technicien opérationnel.

Les ouvriers ont effectué le débroussaillage des pins à l'aide broyeurs et débroussailleuses, ont procédé à l'abattage des arbustes et arbres morts, au broyage des houppiers, au billonnage des fûts en coupes d'un mètre pour qu'ils soient plus transportable par les habitants qui désireraient avoir du bois gracieusement. Tout ce qui provoquait des risques a été éliminé et par la même, la pinède se trouve éclaircie laissant apparaître des murets de pierres et rangées de rochers. «Ils ont réalisé un travail magnifique » faisait remarquer Hélène Fébro, adjointe chargée du dossier lors de la visite sur les lieux pour la réunion de fin de travaux.

Constat a également été fait lors de cette balade matinale rythmée par le chant de oiseaux que, dans la parcelle nettoyée il y a deux ans, la nature reprend ses droits. Les centaurées pommes de pin, salsepareilles, orchidées sauvages, houx, buis et autres plantes locales repointent peu à peu le bout de nez. Ce qui devrait se renouveler dans quelques temps pour la parcelle remise en état dernièrement. « Outre la protection incendie, l'idée était aussi de créer une balade sur ce site. Il y a des lustres, un sentier botanique avait été créé par Mme Cassignac et les panneaux refaits il y a quelques années par le Pays Corbières Minervois dans le cadre du développement local. L'occasion d'étendre ce sentier » a ajouté l'adjointe. Mais pour l'heure, ce n'est qu'une idée. Et la commune compte 200 ha de forêts...


Hélène Fébro est venue constater la fin des travaux avec Lionel Bernardi, technicien ONF
 


 RETOUR AU SOMMAIRE DES ARTICLES

  

 img2.gif Merci de voter pour ce site

 

  RETOUR AU MENU PRINCIPAL