La transmission du  «souvenir de mémoire»

Près d'un siècle sépare Esteban Pérez, 103 ans, doyen du comité local du Souvenir Français et Sylvain, 8 ans, le benjamin, qui souhaite «faire comme papy!».. le porte-drapeau thézanais... Mais tous les deux, comme Alexandre, Bastien, Clément, Guillem et Maxime, les ados présents à l'assemblée annuelle, sont animés par «le même désir de ne pas oublier ceux qui sont morts pour notre liberté et de transmettre le souvenir aux générations successives. Ces jeunes participent depuis deux ans aux «flammes de l'espoir»,  ils sont la relève, ceux qui permettront de continuer à promouvoir le Souvenir français» a souligné le président Jean-Louis Miquel. Pour leur fidélité et leur action, Ils ont été mis à l'honneur et ont reçu des casquettes.

Bilans positifs
Le président  a dressé le bilan d'une année d'activités essentiellement axées sur la participation du comité local aux cérémonies patriotiques ici et ailleurs. Il a souligné se rapprocher des mairies pour entretenir, restaurer et fleurir  les tombes  en déshérence, tombes de soldats dont les familles ont disparu, comme ce fut la cas l'an passé pour le soldat Matignon. Le projet est de poursuivre cette tâche mais aussi de créer une tombe de regroupement pour les soldats et leur famille. «Nous sommes en quelque sorte des chargés de mission» a ajouté ce dernier, pour répondre à la devise du Souvenir français qui est «A nous le souvenir, à eux l'immortalité». Pour mémoire,il a précisé que l'association, née en 1872 en Alsace occupée a été reconnue d'utilité publique en 1906..

«Le souvenir de mémoire» 
«Avec le temps, le Souvenir français devient une association patriotique indispensable au devoir de mémoire. Ou plutôt au souvenir de mémoire» tel que le préfère Bruno Saigne, délégué général du Souvenir français qui a salué le travail du comité local, tant sur le terrain, par leur présence mais aussi au niveau financier puisque le bilan est clair et positif. Nadia Nuffer, adjointe aux associations, a également félicité les responsables locaux et assuré que «la municipalité, a travers sa présence témoigne de la considération que nous vous portons mais aussi par le soutien financier que nous apportons à votre association» a-t-elle conclu. 

La réunion s'est terminée par une conférence animée par le colonel Perrin, délégué général honoraire, sur «Les évadés de France» qui ont participé à la Libération de la France par l'Espagne et payé un lourd tribut... En conclusion, un documentaire sur le Général Leclerc et la 2ème DB (division blindée) et leur participation à la Libération de Paris a suscité un vif intérêt de l'assistance. 


M. Perez et Sylvain, entourés du président, des ados et des autorités



 RETOUR AU SOMMAIRE DES ARTICLES

  

 img2.gif Merci de voter pour ce site

 

  RETOUR AU MENU PRINCIPAL