Conseil Municipal

Problèmes de robinets.
 
Lors de la dernière réunion de conseil municipal, le maire Guy Gout a avisé ses collègues que Compteur Sys avait établi, à la demande de la commune, un devis de 4 064,01 euros T.T.C pour la pose de deux compteurs aux bornes de distribution gratuite (aire de lavage, station d'épuration) afin de connaître le volume prélevé. Sur 58 000 m3 utilisés, seuls 26 000 ont été facturés. Cette déperdition pose un réel problème. «Tout a été fait... rien n'y fait. Je serai intransigeant sur les dépenses en eau. Je pense qu'une carte serait une solution » a souligné Serge Grenet, ajoutant  que les viticulteurs ne sont pas ceux qui utilisent le plus d'eau, alors que ces bornes leur sont destinées. Le maire a expliqué que le système de carte n'était peut-être pas judicieux, les compteurs risquant d'être vandalisés. «Certains vont laver leur voiture au retour de chasse » indiqua Aude Gilabert. Et Patrice Marty d'ajouter que «Des habitants du village, mais aussi de Montseret n'hésitent pas à venir avec des fûts de 200 l en période estivale ». Les élus ont un regard sur l'aire de lavage située à l'entrée du village, qui n'est ouverte qu'à la demande des viticulteurs. Le point d'eau le plus fréquenté se trouve à la station d'épuration car isolé. Un compteur y sera donc posé. A l'unanimité, les élus ont opté pour ce choix. Compteur Sys établira un nouveau devis dans ce sens. 

Pas de relais SFR dans l'immédiat.

Le maire a également souligné que SFR a contacté la mairie en vue d'installer une antenne de radiotéléphonie sur le stade municipal,  lieu d'implantation idéal. «Il est vrai que les portables SFR passent mal. J'avais contacté SFR en 2008, sans réponse » a rappelé l'adjoint Serge Grenet. Pour assurer la couverture du village en téléphonie mobile, l'opérateur souhaite acheter une parcelle de terrain communal de 100 m² au  prix de 20 000 euros. Orange a installé une antenne relais sur ce même stade en 2008 sur un terrain de 12 m² pour une location de 4 500 euros par an sur 20 ans (soit 90 000 euros au total). De plus, l'éclairage public avait été négocié. Compte-tenu que cette proposition n'a pas d'équivalence avec celle d'Orange, à l'unanimité, le conseil municipal refuse de vendre du bien communal et ne valide pas la demande de SFR.  

En bref... 

En ouvrant la séance, le maire a informé ses collègues sur les travaux et études  en cours ou à venir : entre autres, le mur rue Georges Guille qui sera réalisé à la fin de l'hiver, le toit de la mairie, l'aménagement de la cuisine et de toilettes au foyer municipal... 

Il a également évoqué les problèmes rencontrés avec un troupeau de moutons en liberté dans les vignes et terrains du village. Ce qui a créé de l'animosité auprès de certains habitants. Les services de la DDA (Direction départementale de l'agriculture) ont été alertés. A ce jour, il semble que le berger ait quitté le territoire communal.

Guy Gout a annoncé un excédent de 13 987,07 euros sur le budget eau-assainissement 2010. Il en est de même pour le budget général de fonctionnement pour un excédent de 24 246,46 euros, ainsi que pour le CCAS pour 571,82 euros. 
Le recensement des parcelles constructibles était de nouveau d'actualité, mais uniquement pour ce qui concerne le coût de l'étude proposée par le cabinet Marie d'un  montant de 2 033,20 euros, refusée catégoriquement par les élus. Devant la complexité de la mise en place de cette taxe, celle-ci va être peaufinée avant d'être de nouveau proposée. 

Le premier magistrat a annoncé que la DGE (dotation globale d'équipement) serait remplacée par la dotation d'équipement des territoires ruraux pour les projets du domaine économique, social, environnemental et touristique.
Le maire a donné lecture d'un courrier de la Communauté de communes de la région lézignanaise concernant le schéma de cohérence territoriale. Les élus vont visionner un CD sur le projet, avant de donner leur avis. Dans ce sens, le maire a évoqué l'avenir de l'intercommunalité selon la réforme territoriale de 2010 qui oblige au regroupement des communautés de communes. Celui-ci pourrait se faire soit en fonction du bassin de vie (Lézignan), soit sur la notion de territoire (Tuchan). Les compétences pourront être aussi un élément de choix.  Les élus se prononceront lors du prochain conseil municipal. Une réunion publique sera aussi organisée dans ce sens. 

 


Le maire a passé en revue  l'ordre du jour 


Les élus ont apporté leur avis 


 

 RETOUR AU SOMMAIRE DES ARTICLES

  

 img2.gif Merci de voter pour ce site

 

  RETOUR AU MENU PRINCIPAL