Les budgets reviennent sur la table du conseil municipal

Les trois budgets communaux étaient à l'ordre du jour de la dernière réunion de conseil municipal qui a battu les records de durée... quatre heures pleines!

Le maire Guy Gout a passé en revue les travaux en cours, à savoir la création de toilettes au rez-de-chaussée de la mairie accessibles aux handicapés, au personnel et aux visiteurs ainsi que la réfection du toit de la mairie et du plafond de la salle des mariages. Le maire a signalé que l'utilisation de la salle du boulodrome pour tenir les séances de conseil avait été accordée par Mme la sous-préfète et pour la célébration des mariages par Mr le Procureur de la République - avec déplacement de la Marianne! Serge Grenet, adjoint aux travaux a indiqué qu'il fallait prévoir une modification du devis initial pour la réfection de la mairie, les parois de la salle des mariages devant être doublées. D'autre part, l'électricité sera réalisée en adéquation avec la réglementation.

Approbation des trois budgets à l'unanimité

Le budget du CCAS qui regroupe les secours, les réceptions et le repas annuel a été approuvé à l'unanimité. Une subvention d'équilibre de 6 000 € a été octroyée.

Il en a été de même pour le budget primitif eau et assainissement. En section d'investissement, celui-ci s'équilibre à 789 835,55 €. En dépenses, outre la réhabilitation des branchements en plomb et divers travaux de remise aux normes ou en état, sont prévus des travaux qui seront réalisés si les subventions du Conseil général et de l' Agence de l'eau sont accordées et si les projets d'urbanisation se concrétisent (assainissement rue de Narbonne, réfection des réseaux et borne incendie avenue de la mer, étude pour nouvelle station d'épuration...). En fonctionnement, le budget s'équilibre en dépenses et recettes à 176 370,54 €. «Je m'attarde sur ce budget pour faire prendre conscience que le prix de l'eau est très élevé. Je l'avais signalé lors de la dernière réunion publique» a expliqué le maire. En effet, les recettes (essentiellement les factures d'eau réglées par les usagers) passent de 103 676,09 € à 152 000 €. Ce manque à gagner se retrouve sur la facture d'eau avec l'augmentation du prix du m3 qui passe à 2,50 € pour l'eau et 2,50€ pour l'assainissement. «Il faut savoir que le budget de l'eau est autonome et qu'il doit se financer lui-même. Nous n'avons pas eu les aides attendues, pas de fonds propres, pas de vente de bois, pas de parc éolien, pas de taxe professionnelle, d'où un budget de fonctionnement plus conséquent mais réalisé dans la complète légalité» a précisé Guy Gout. Aude Gilabert s'est inquiétée du rôle de Compteur Sys, société qui relève les compteurs d'eau. Celle-ci devait avoir aussi un rôle de conseil technique et de coordination. Or, il y aurait eu problème lors de la fuite début avril avenue de la mer. Une défaillance que n'ont pas appréciée les élus.

En ce qui concerne le budget primitif ou général, une bonne nouvelle...le maire a annoncé d'entrée qu'il n'y aurait pas d'augmentation des taux d'imposition. En section d'investissement sont prévus entre autres les travaux de réfection de la mairie (31 173 €), des travaux forestiers (14 000 €), la réfection de chemins communaux (20 000 €)... «Nous devons gérer le budget en dépensant au plus juste afin de dégager un excédent» a expliqué le maire. L'attribution des subventions aux associations (11 660 €) a suscité des questions. Des conseillers municipaux se sont inquiétés de la disparité entre les subventions. Michèle Sardain s'est étonnée de l'aide aux 2 associations de peinture. Le maire a précisé que certaines associations ont moins de subvention mais bénéficient d'aides matérielles. «Je ne toucherai pas aux subventions même si ce n'est pas juste. Je suis pour la paix civile» a ajouté le premier magistrat. Le budget général a été adopté à l'unanimité.


Travaux et subventions ont été au cœur des discussions
 


 RETOUR AU SOMMAIRE DES ARTICLES

  

 img2.gif Merci de voter pour ce site

 

  RETOUR AU MENU PRINCIPAL